Bell'Armonia
Bien-être à Limoges
6 la roche, 87640 Razès
 
Disponible aujourd'hui de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 19h
 

5 conseils pour combattre la négativité


 

Vous êtes confronté(e) trop souvent à des personnes négatives autours de vous ? Qui vous pompent votre énergie ?

 

 

 

Vous avez du mal à ne pas vous laisser atteindre par la méchanceté, les critiques négatives de certaines personnes ?

Il n'est pas toujours facile de garder sa positive attitude quand on est entouré de personnes négatives, toujours en train de se plaindre, de critiquer...

D'autant plus si de par votre bonne humeur habituelle, votre sourire et votre capacité d'écoute en général, vous les attirez !

 

Il n'est pas non plus toujours facile de ne pas laisser quelqu'un nous saper le moral par son attitude ou des propos déplacés...

 

Voici quelques conseils pour combattre la négativité des autres ou la votre

Ces conseils sont à adapter avant tout à votre propre énergie du moment, et à votre relation aux personnes concernées.

Soyez compatissant(e)

Vous avez dans votre entourage des personnes qui sont tout le tems négatives ?

Vous vivez quelque chose d'heureux, et quelqu'un vous gâche votre plaisir en ayant des propos négatifs, ne se réjouit pas pour vous, ou ne vous encourage pas dans un projet qui vous tient à coeur ?

Lorsque que quelqu'un vous voit heureux, joyeux, de bonne humeur, positif, courageux à entreprendre quelque chose,

il peut être envieux parce qu'il est lui-même malheureux et aimerait tant être comme vous ou avoir ce que vous possédez...

En vous inondant de sa négativité, que ce soit directement sur vous-mêmes ou en ne parlant que de choses négatives, il chercher à vous emmener dans sa zone d'ombre, et ainsi à éteindre votre "lumière" est inconsciemment un moyen d'apaiser sa douloureuse envie de bonheur, ou ses craintes, exprimées ou non.

 

Regardez ces personnes négatives avec compassion, en prenant le recul nécessaire pour voir qu'elles souffrent en fait.

Appelez votre compassion et prenez cette négativité comme un rappel de la chance que vous avez de ne pas être dans l'engrenage de la rumination des choses négatives qui est leur seule nourriture spontanée... et qui s'auto-alimentent ainsi en cherchant à vous y entraîner...

Faîtes preuve d'empathie et demandez-leur comment ils se sentent, si tout va bien pour eux.

"Ca va toi ? Tu vas bien en ce moment ? Parce que tu ne parles que de choses négatives, alors je m'inquiète pour toi" par exemple

Vous coupez ainsi leurs plaintes, leurs critiques en montrant de la bienveillance, en les interpellant sur eux-mêmes, quitte à justifier en disant que vous ressentez leurs énergies négatives, et que vous vous inquiétez.

Attention à respecter avant tout la bienveillance envers vous-même, et n'en donnez aux autres que si vous en avez à revendre à ce moment-là !

Ecouter sans répondre

Certaines personnes se plaignent sans arrêt, critiquent tout, sans pour autant avoir les moyens, l'envie réelle, la force de changer les choses.

Ecouter activement ces personnes en cherchant à les aider, en leur proposant de l'aide, des solutions, ne sert à rien ! Vous vous épuisez inutilement...

Je me rappelle de mon père qui se plaignait toujours d'un même sujet, sans changer quoi que ce soit alors qu'il aurait pu le faire. Et cette plainte pouvait durer des heures !
Un jour je l'ai bousculé en lui demandant pourquoi il ne prenait pas la décision qui s'imposait pour ne plus subir ce qu'il vivait et dont il se plaignait.

Il m'a répondu alors qu'il n'était pas prêt à prendre cette décision mais que se plaindre lui faisait du bien.

J'ai appris l'écoute passive ! Je suis là mais je ne suis pas là : je le laissais alors se soulager en exprimant ses plaintes, mais je n'y portais plus d'attention, ne cherchais plus à proposer des solutions ou à le réconforter. J'ai accepté son choix, j'ai continué de l'aider en l'écoutant, mais je ne me suis plus investie émotionnellement.

Pratiquer l'écoute passive et laisser parler l'autre sans interagir, en vous évadant dans vos pensées si vous le pouvez.

Ce conseil vaut pour des personnes que vous appréciez, ou des situations dans lesquelles vous ne pouvez pas faire autrement que de rester à côté des personnes négatives (des collègues de travail par exemple).

Il vous appartient de juger la durée acceptable de cette écoute passive, et à qui vous l'accordez.

Quant à quelqu'un pour qui vous n'avez pas d'affect, ignorez-le !

Lorsque vous ignorez une personne négative, vous lui coupez directement l’herbe sous le pied. Vous ne pouvez pas lui dire comment il/elle doit se comporter, mais vous pouvez décider si vous lui prêtez ou non attention.

N'en faites pas une affaire personnelle

Une personne méchante est avant tout une personne malheureuse.

La méchanceté qu'elle vous adresse, par des actes, des mots est en fait souvent un propre reflet d'elle-même, de ses craintes, de ses propres blessures.

Laissez votre colère poindre le bout de son nez face à l'injustice de cette méchanceté gratuite, accueillez-là sans la juger car elle est légitime et là pour vous protéger.

Toutefois, ne la laissez pas prendre le contrôle (sauf si c'est nécessaire pour gérer la situation, et parfois ça l'est, sans attendre trop longtemps, sans essayer de faire taire votre colère qui va gronder de plus en plis fort en vous, jusqu'à finir par éclater de manière complètement inadaptée).

Respirez profondément, arrêtez d'écouter, rentrez en vous pour vous recentrer,

ou éloignez-vous si vous le pouvez.

Reprenez le contrôle de votre mental et rappelez-vous votre vérité : vous savez reconnaître les mensonges, les manipulations, ne fermez pas les yeux sur ces vérités pour laisser l'autre vous faire du mal.

C'est normal que vous soyez en colère, ou triste (surtout quand c'est un être aimé qui sait comment trouver les points sensibles), mais rappelez-vous qui vous êtes et que vous ne méritez pas ça. Et que vous êtes une belle personne, appelez votre empathie pour vous-même et pour l'autre...

et surtout : rappelez-vous que vous ne pouvez pas rendre tout le monde heureux ! Vous n'êtes pas LE Sauveur ou LA Sauveuse...

 

Rappelez-vous que la méchanceté de l'autre n'est qu'une expression de son malheur, et qu'il cherche à vous atteindre pour vous priver vous aussi de votre joie de vivre...

Ne lui laissez pas la possibilité de vous détourner de votre vérité, ne lui accordez pas ce pouvoir de vous atteindre et de vous faire du mal !

Ce conseil s'applique à un degré de méchanceté qui n'entraîne pas de maltraitance physique ou de violence émotionnelle répétée. La violence des mots n'est pas à minimiser et peut faire autant de mal que la violence physique, si ce n'est plus...

Il est alors nécessaire de se faire aider quand on n'arrive pas à sortir de l'emprise d'une personne méchante et violente.

Et cette décision vous appartient : vous méritez de vous aimer, de vous protéger, et d'être aimé(e) à votre juste valeur.

On a peut-être réussi à vous en faire douter, mais allez chercher cette vérité au fond de vous-mêmes, auprès de ceux qui vous aiment réellement, et sauvez-vous en appelant à l'aide pour vous sortir de ce schéma mensonger où on vous a rabaissé(e)...

On ne peut pas toujours sauver l'autre, mais vous sauver vous-même est de votre responsabilité

Vivre ses moments de bonheur sans se sentir égoïste

Il est primordial de se sentir heureux, satisfait, content, joyeux sans honte même si on est entouré de personnes n'étant pas dans cette énergie.

Rayonnez, ne vous privez pas pour les autres !

Vous pouvez soit entraîner les autres dans votre bonne humeur, éveiller/réveiller en eux les bons sentiments de l'amitié qu'ils ont pour vous et leur faire oublier un peu leur tristesse ou négativité du moment.

On est de plus de meilleurs ami(e)s, partenaires, collègues quand on exprime notre bonheur, qu'on le montre (sans faire de mal aux autres en étant toutefois attentif aux autres et à ce qu'ils vivent).

 

Rappelez qu'il y a toujours de belles choses à regarder, qui sont présentes quand on enlève les lunettes noires qui nous font tout voir en négatif.

Qu'il y a des sujets de discussions autres que de parler de ce qui ne va pas, et vous aussi vous avez le droit d'exprimer vos émotions positives, c'est tellement dommage de les enfermer injustement !

Donnez leur une pause de vous-mêmes

Si votre niveau d'énergie est bas, réservez-vous le peu d'énergie que vous avez.

Exprimez que vous aussi vous avez des problèmes, des préoccupations, que vous êtes fatigué(e).

Là il faut être égoïste et se prioriser ! 

L'exprimer et dire que vous n'êtes pas disponible pour les écouter se plaindre ou être négatif ne peut être que positif :

  • soit vous réveillez leur empathie et vous les détournerez de leur boucle à ressasser leurs problèmes et ils auront envie de vous écouter, de vous aider, et ils se sentiront bien à jouer leur rôle d'ami, se sentiront utiles (ce qui pourra leur faire du bien),
  • soit ils comprennent et se sentent moins seul à avoir des problèmes,
  • soit ils ne comprennent pas et vous avez alors une autre vision de la relation à sens unique que vous avez avec eux ?

 

Si vous en avez assez de leur négativité, que les conseils précédents ne changent rien,

et que vous pouvez le faire :

Mettez de la distance !

Donnez leur une pause de vous, quitte à leur dire clairement que c'est à cause de leur négativité. Cette honnêteté peut créer un choc positif, car ils ne s'en rendent peut-être même plus compte...

De la même manière qu’un parasite a besoin d’un hôte pour pouvoir vivre, une personne négative a besoin de quelqu’un pour absorber sa négativité. Sinon, à quoi il servirait ?

 

Vous vous devez de prendre soin de vous, vous devez pouvoir compter sur vous pour vous protéger ! Acceptez qu'il y a un temps pour tout, et que vous ne pouvez pas être là sans arrêt pour les autres si vous ne savez être là parfois pour vous.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Vous n'arrivez pas à lâcher prise ? Quelques conseils pour vous y aider

Le massage Amma assis : l'activité N°1 du bien-être au travail

Les séances de Reïki à distance

Thèmes

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion