Bell'Armonia
Bien-être à Limoges
56 rue de la Trémie, lieu-dit le Mas Neuf, 87270 Chaptelat
 
Disponible aujourd'hui de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 19h
 
06 44 03 02 63

Astuce pour réussir à lâcher-prise

31 Jan 2022 Bell'Armonia Bien-être général

J'entends souvent des gens me dire qu'ils n'arrivent pas à lâcher-prise.
C'est une réelle souffrance mentale et physique, de penser tout le temps, de ne pas réussir à mettre son cerveau sur pause, et de se reposer, de faire des nuits complètes et réparatrices, de se détendre et de profiter davantage de moments de vie légers et ressourçants, seul, en famille, entre amis...

Il peut y avoir des raisons énergétiques à cette hyperactivité cérébrale, que je peux aider à résoudre avec le Reïki.

Question sur l'hypermentalisation dans la foire aux questions sur le Reïki

 

 

Et si la raison de votre impuissance à lâcher-prise était seulement parce que vous ne le cherchez pas là où il faudrait ? 

Avant toute chose, posez-vous cette question :

Qu'est-ce que le lâcher-prise selon vous ?

Le lâcher-prise est souvent mal compris.

Quand on pense en boucle à quelque chose, ou qu’on est sans arrêt envahi(e) par des pensées, on pense souvent que lâcher-prise, c’est réussir à ne plus penser à rien.

Ou réussir à se débarrasser d’une pensée obsédante.

D’ailleurs, ne vous a-t-on jamais dit « Arrête d’y penser ? », ou « Hey, pose-toi un peu ! » ?

Parce qu'on peut fatiguer les autres, en plus de se fatiguer soi-même...

Et qu'avez-vous ressenti ? De l'agacement parce que vous aimeriez bien, mais vous n'y arrivez pas ? Une faible estime de vous parce que ça paraît si simple et pourtant vous, vous êtes incapable de le faire....
Et l'interdit, comment fonctionne-t-il en général ? Pensez à ce que fait très souvent un enfant quand on lui interdit quelque chose...

Si vous essayez d'arrêter de penser ou que vous cherchez à vous interdire de penser à certaines choses, c'est justement pour ça que vous n'y arrivez pas !

Sur quoi voudriez-vous lâcher-prise ?

Vous êtes sans arrêt en train de penser à tout ce que vous avez à faire ? A essayer de planifier au mieux toutes vos tâches ?
Mais ça ne s'arrête jamais car à peine avez-vous réussi à rayer de votre liste certaines tâches, d'autres reviennent tout de suite, et vous n'arrivez jamais à n'avoir "rien à penser" ? 

Les conséquences vous impactent, vous fatiguent, troublent votre sommeil.
Elles peuvent aussi impacter votre vie de couple, familiale et sociale.
Emprisonné(e) dans vos pensées, vous n'êtes plus disponibles pour les autres...

 

 

 

Vous ressassez toujours un même problème, sans lui trouver de solution ? 

Vous restez emprisonné(e) dans des recherches d'explications à une situation douloureuse 

et vous aimeriez mettre votre cerveau sur "Pause" ?

Et le lâcher-prise en amour ?

Ne pas réussir à lâcher-prise en amour est très souvent lié au fait de ne pas avoir une totale confiance en soi, en l’autre. Comment cela peut-il se traduire ?

  • Être toujours dans l’inquiétude que l’autre va abuser de nos faiblesses si on ouvre totalement son cœur, si on enlève nos barrières de protection et qu’on s’abandonne sans retenue à l’autre,
  • La peur d’être abandonné(e) si on montre toute la vérité de notre être,
  • Une jalousie excessive,
  • Un sabotage systématique de sa relation amoureuse dès que l’autre montre dès que des sentiments apparaissent,
  • Un besoin excessif et étouffant d’être rassuré(e),
  • Ne pas réussir à « passer à autre chose » après une rupture (que ce soit accepter son célibat, ou être en mesure d’envisager une autre relation),
  • Un manque d’appétence sexuel,
  • Un plaisir sexuel difficile ou rare à ressentir…

Bien sûr, le manque de confiance en soi est un travail à part entière, mais travailler le lâcher-prise permet de réduire ses conséquences.

Alors comment faire autrement pour réussir à lâcher-prise ?

Première remise en question sur le lâcher-prise

La première chose importante à comprendre est que le lâcher-prise se fait dans le moment présent. On ne se débarrasse pas complètement des choses, on ne leur dit pas adieu.
Le lâcher-prise est juste un détachement dans l'instant présent.

Il ne se maintient pas à vie, il se travaille, et s'applique ponctuellement.

Je vous invite à balayer la croyance que c'est une manière d'être inconsciente pour certaines personnes ! Le lâcher-prise est ponctuel et demande toujours une prise de conscience qu'il faut en faire usage.
Ca commence à vous rassurer ? 

Deuxième remise en question sur le lâcher-prise

La deuxième chose importante à prendre en compte est que pour tout le monde, il y aura toujours des moments de stress, des difficultés à franchir dans sa vie.

Ca fait partie de la vie.... Comme le rythme des saisons...

D’où l’intérêt de travailler régulièrement ce lâcher-prise, pour qu’il devienne de plus en plus facile à obtenir quand on en a besoin. Mais il restera toujours un travail, une prise de conscience qu’on doit le mettre en pratique à ce moment-là, quand notre baromètre mental et émotionnel nous alerte, pour notre bien-être et celui des autres.

Comment réussir à lâcher-prise ?

Le mental est presque toujours en action, lâcher-prise n’est pas se vider la tête !

C’est un changement de rôle face à nos pensées : d’acteur, nous devenons observateur.

Lâcher prise c’est se détacher de son rôle d’acteur envers nos pensées.

 

Lâcher-prise n'est pas arrêter de penser, ce n'est pas tenter de rejeter ses pensées.

Bien au contraire, c'est les accepter, cesser de vouloir les interdire !

Leur laisser le droit d'exister, mais cesser de les nourrir en devenant acteur de ces pensées.Mais vous n’en faîtes rien, vous n’êtes pas dans l’action. Vous ne la laissez pas vous dicter une conduite.
Vous ne créez plus de scénario d'anticipation de ce qui pourrait ou devrait se passer.

Pas de pourquoi, pas de comment, pas de "et si..." 

Rester dans l'instant présent avec cette pensée qui s'invite dans votre esprit.

"Tiens, je pense à ça", et c'est tout !

Pas d'action ! Juste de l'observation....
 

Devenir observateur de ses pensées, et donner sa retraite à notre mental parce qu'on n’a pas besoin d’agir à chaque pensée ??? Quel bonheur !

La capacité d’observer ses pensées n'est absolument pas facile, elle est à travailler constamment, en acceptant qu’on est en train de s'engluer dans le mental, et qu'on en est l'esclave (en se laissant devenir acteur).

Nous ne sommes pas définis par nos pensées.

Le pardon est un bon exemple du lâcher-prise tel que je vous invite à l'essayer :
pardonner, ce n'est pas accepter, mais c'est choisir de se détacher de nos ressentiments : on choisit le rôle de l’observateur à la place de l'acteur qui mentalise et crée un scénario qui nous fait du mal (en nourrissant tous les ressentiments avec du passé, du futur...).
"Tiens, je (re)pense à ça", et c'est tout...

Se rappeler qu'on est dans l'instant présent, pas dans le passé, ni dans le futur.

 

En résumé, le lâcher-prise, c'est :

  • Se rappeler qu'on est dans l'instant présent ;
  • Accepter ses pensées, ne plus chercher à les rejeter ou les interdire ;
  • Devenir observateur de ses pensées et ne plus en être l'acteur ;
  • Du travail qui peut se faire à tout moment de la journée.

 

Essayez cet exercice : devenir observateur...
C'est un exercice de changement de rôle qu'on peut faire avec ses enfants, imaginez si on apprenait tout petit à le faire !

Si vous n'y arrivez pas, il se peut que certains blocages en soient responsables.
Le Reïki peut alors avoir son rôle à jouer pour vous y aider !

En savoir plus sur le Reïki

Bell'Armonia

56 rue de la Trémie
lieu-dit le Mas Neuf
87270 Chaptelat


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Astuce pour réussir à lâcher-prise

Pourquoi privilégier le massage Amma comme action bien-être au travail ?

Savez-vous dire "Non" ?

Thèmes

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion